Pourquoi dit-on qu'il est difficile de s'adapter aux verres progressifs?

Updated: Feb 16, 2019


On à tous quelqu'un dans sa famille qui dit "Le progressif c'est nul, on se casse la gueule dans les escaliers et on à l'impression d'être bourré tout le temps", à quoi vous pouvez répondre avec votre flegme légendaire, "Tonton Robert, est-ce que c'est pas par ce que t'es bourré tout le temps que tu te casses la gueule dans les escaliers?" , trêve de plaisanterie...

Il y a peut être quand même une pointe de vérité dans cette impression, et vous allez comprendre pourquoi !


La composition du verre progressif


Pour les plus novices d'entre vous, nous rappelons que le verre progressif s'adresse principalement aux presbytes, c'est à dire ceux qui ont besoin de lunettes pour voir de près comme de loin. Et justement c'est là que débarquent les "problèmes". En effet ce type de verre est de composition bien plus complexe qu'un verre qui sert à voir que de près ou que de loin car il inclut les deux corrections (celle pour voir de loin et celle pour voir de près), mais aussi toutes les corrections pour votre vision intermédiaire ce qui permet au verre progressif d’être un formidable outil à tout faire, que vous pourrez tout aussi bien utiliser pour vous balader dans la rue que lire ou regarder la TV, autant de distances de vision différentes...

Cette progression de puissance entre votre vision de loin et votre vision de près, et donc sa super polyvalence à un prix, et cela vous coûte des zones de flou sur la périphérie du verre (comme sur l'illustration). Voila pourquoi (entre autre), votre œil, et donc votre cerveau est un peu gêné au départ pour s'habituer, mais pas de panique !




Comment réussir votre passage aux verres progressifs ?


Vous l'avez donc compris, la réussite de votre passage au progressif va forcement être le fruit d'une petite adaptation à ce genre de verre. Première raison, la présence de ces fameuses zones de flou latérales (en jaune sur le schéma) mais aussi à cause du fait que la correction n'est pas la même en haut du verre (pour voir de loin) qu'en bas (pour voir de près). Vous allez donc devoir habituer votre gestuelle pour avoir les yeux qui se "posent" au bon endroit quand vous souhaitez lire, voir votre ordinateur, votre téléphone ou votre TV. Cette petite gymnastique est rapidement réglée, en général, le cerveau assimile le bon geste en quelques jours maximum.

Deuxième point pour vous donner un maximum de chance pour réussir, faire le bon choix de verre. En temps qu'opticien, nous nous devons de vous expliquer tout cela de vive voix et de vous présenter les différentes générations de verres qui existent. En effet, plus le verre est haut de gamme, et plus les zones de flou sur les cotés sont minimes, réduites, et plus votre champ de vision net est grand, d’où un confort et une adaptation facile.



Nos conseils seront donc de prendre le temps de vous habituer, une semaine environ, de faire le bon choix de verre en collaboration avec votre opticien et de commencer tôt à vous habituer, car plus votre correction pour voir de près est faible et plus l'adaptation est facile !


Vous avez envie de parler ? Venez nous voir !


#opticien #opticienindependant #opticienclermont #opticienblogger #madeinfrance #savoirfairefrancais #oeil #auvergne #opticdome #opticiencournon #opticienriom #opticienauvergne #verresprogressifs