top of page
  • Thibault Randoin

[Portfolio] Le Petit Suisssse, traversée Helvète à vélo


Les voyages commencent souvent par une carte. Celle-ci permet de rêver du voyage avant de partir, et de ressasser ses souvenirs au retour. Pendant sept jours nous avons traversé la Suisse, en partant d'Autriche et en passant par l'Italie. Une nouvelle destination chaque soir avec pour mantra la formule de Morand : "Ailleurs est un mot plus beau que demain".



 

Une succession de cols, peu de plat, des heures de montée et des minutes de descente, voila le résumé de la traversée d'une chaîne de montagnes. 19 cols, 21400 mètres de dénivelé positif qui nous ont usé, tantôt rendu heureux tantôt démotivé en fonction de notre position sur le profil de l’étape.

 


Les paysages Suisse, les routes parfaites, les lumières de cinéma, de quoi occuper les montées. Reste le problème de l'assise, légèrement moins confortable que les fauteuils des salles obscures.


 


Douleurs, efforts, et parfois ce besoin animal de stopper, de se coucher, car la position horizontale a ce formidable pouvoir de faire cesser pour un temps l'inconfort. Combien de fois nous sommes nous mis en parallèle du sol pour recouvrer nos esprits, au sommet des cols ou bien, comblés, devant une boulangerie.



 

Humour, gastronomie et quelques petites surprises sur le parcours comme des chemins empruntés sous la pluie avec nos vélos de route, voilà qui font le sel de notre voyage, qui fait que l'ennui n'existe pas, que les souvenirs sont plus beaux encore. Et quoi de mieux qu'un sandwich choux-croute en haut du Stelvio, le col le plus mythique de notre traversée...



 

Nous étions à cet instant en train d'attendre que la pluie ne cesse à l'abri d'un débord de toits avec cette maussade perspective de faire une étape entière sous la pluie. Les éléments furent de notre coté et nous avons retrouvé le soleil un peu plus tard, de quoi apprécier nos écrans photochromiques sur nos Julbo Rush. Me concernant (à gauche), ces lunettes sont à ma vue, étant myope, je dois les avoir sur le nez en permanence, et c'est là que le fait que l’écran se teinte au soleil et se déteinte par mauvais temps est une bénédiction pour les voyages de plusieurs jours comme les sorties du dimanche !

Comentários


bottom of page